Ma relation à la Nature

La Nature comme révélateur de nous-mêmes

Quand nous sommes face à un vaste paysage de Nature, ce qui nous frappe en premier c’est la beauté, l’espace, la puissance, l’harmonie qui s’en dégagent. Avec la voie de l’écologie intérieure, je vous invite à la rencontre de votre nature, profondément à l’intérieur de vous et qui fait écho à la nature à l’extérieur.

Marcher et méditer dans la Nature pour cheminer vers soi

Accepter de marcher vers soi implique des étapes, un processus dynamique qui nous place au coeur d’une transformation en participation avec la Nature. Approcher la nature révèle et souligne ce lien étroit qui nous unit à elle et assure le passage de l’enracinement individuel à l’universel, de l’être à l’existence.
Et à ce stade, seule la pratique compte.

Le chemin de l’écologie intérieure

L’écologie intérieure est fondée sur une vision où tout dans la Nature est vivant et interconnecté dans une toile de vie en perpétuelle mutation. Pour les poètes-chamanes et visionnaires des grandes traditions, nous, humains, sommes liés à toutes les parties de la création : « Au peuple des pierres, au peuple des arbres, au peuple qui nage, au peuple ailé et aux quadrupèdes, sans oublier les esprits invisibles de l’Eau, de la Terre, de l’Air et du Feu ».

Quand nous perdons notre connexion à la grande toile de la vie, nous ressentons une sensation de vide, de malaise, de tension, de manque de plénitude. Coupé de notre environnement, des sentiments de perte, d’isolement et de séparation surgissent alors en nous.

À l’inverse, quand nous nous rappelons par l’expérience, notre place dans ce cercle de la vie, nous avons le sentiment de « rentrer à la maison », de recouvrer santé, puissance et harmonie.

À chacun sa nature

Certains de nos centres psychiques sont naturellement plus ouverts et actifs que d’autres. Par exemple, dès l’enfance, des qualités et des perceptions particulières peuvent être déjà actives: une capacité d’intuition surprenante, une forme de clairvoyance ou d’autres dons particuliers. C’est le cas par exemple de visionnaires, de découvreurs, d’artistes précoces, de médiums ou guérisseurs qui ont gardés ces dons en grandissant.

Pour autant, jouir de ces qualités ne veut pas dire que nous soyons totalement « réveillés »; en effet l’alignement et la circulation de l’énergie restera à réaliser à travers nos différents centres psycho-énergétiques sur un axe puissance-coeur-conscience, avant d’atteindre notre plein potentiel.

On peut dire que les individus authentiques, les libérés, ceux qui sont revenus à la source « impolluée » de leur être, sont chacun comme une expression originale de cette vie à laquelle ils participent tous.

Robert LINSSEN

Découvrez les autres piliers de l’écologie intérieure

non et, pulvinar ut nunc Phasellus